Les violons, placés à votre gauche lorsque vous regardez un orchestre, représentent à eux seuls la majorité des musiciens. Ils sont scindés en deux groupes, les Premiers violons et les Seconds violons. Le rôle des premiers violons est de faire entendre la voix du dessus, autrement dit le chant. C'est en général la partie la plus aigüe. Elle est aussi souvent la plus difficile techniquement. Pour cette raison elle est confiée aux grands élèves car ils possèdent d'une part une plus grande expérience et d'autre part des instruments de taille normale qui donneront à leur partie la force nécessaire pour être clairement entendue. Dans notre ensemble, le pupitre de premiers violons compte 5 membres titulaires et deux "anciennes" élèves qui viennent occasionnellement nous prêter main forte:  

   

NaomiNaomi Alzingre (19 ans) : Ah ! Naomi. L'exemple typique de l'élève qui met vos nerfs de pédagogue à rude épreuve. Jugez par vous mêmes. Pendant une année durant, immanquablement à chaque cours, Naomi me rejouait le même scenario : Perdre du temps pour sortir son violon, placer son coussin, préparer son archet et sortir sa partition. Quelques minutes lui étaient nécessaires pour m'expliquer que son morceau ne lui plaisait pas avant de s'enfermer dans un silence de mauvais augure, le tout avec une mine renfrognée et boudeuse. Cerise sur le gâteau, elle trouvait toujours un moment à chaque cours pour me glisser l'air de rien mais néanmoins son oeil malicieux me fixant en tapinois: " De toutes façons, moi j'aime pas le violon. C'est nul. Et mes parents ils m'ont dit que si je faisais d'abord une année de violon, l'année prochaine je pourrais faire du piano parce que c'est le piano que je veux jouer". Ma patience légendaire a beaucoup souffert. Heureusement, de temps en temps, Naomi prenait son violon et jouait. Et là, mes doutes se taisaient. Mes peines s'envolaient.... La patience finit par payer et Naomi est à ce jour et depuis longtemps une très bonne violoniste et une excellente musicienne.

 

 

Clement

 

Clément Dussaud (17 ans): Clément a débuté le violon à l'école de musique de Lorris à l'âge de 8 ans. Lorsqu'il est arrivé à la Pailleterie, je lui ai proposé d'intégrer le VLAD (acronyme des VioLons D'Amilly). D'un naturel assez réservé et solitaire, il a trouvé au sein du groupe  suffisamment de satisfaction pour y rester. Plutôt discret pendant les répétitons, Clément se révèle être un compétiteur acharné et pugnace lors de nos séances de balles aux prisonniers ( ...et ce n'est pas Natasha qui me contredira ). Clément est passé en second cycle à 12 ans et a obtenu son brevet de violon en 2015 à l'âge de 14 ans.

 

 

 

 

Lena

 

Léna Cirak (17 ans): Léna a commencé à l'apprentissage du violon avec moi alors qu'elle était âgée de 6 ans. Elève mutique pendant ses premières années ( et toujours pas bavarde depuis...), Léna a progressé régulièrement grâce à son sérieux. Elle a donc logiquement obtenu son brevet de violon en 2015.

 

 

 

Natasha

 

Natasha Nanot (15 ans) : Natasha est un cas particulier. Apres avoir fait un début d'apprentissage fulgurant, Natasha m'annonce qu'elle souhaite prendre une année sabbatique et qu'elle reprendra peut-être plus tard. Connaissant ce pretexte et n'accordant pas beaucoup de foi à ces propos, j'étais persuadé d'avoir perdu une élève de valeur. Mais la musique avait déjà fait son oeuvre et quelle ne fût pas ma surprise ( et ma joie) de voir effectivement revenir Natasha à la rentrée suivante. L'année de son retour, elle intégrait le Vlad pour ne plus jamais le quitter. Natasha est actuellement en second Cycle.

 

 


 Steffan

 Steffan Peregrine (15 ans) : Steffan a débuté le violon à l'âge de 10 ans. Sans être un acharné de travail, il fait néanmoins les efforts suffisants pour tenir sa place au sein de l'ensemble. Le vétéran du pupitre. Avec un flegme et un goût vestimentaire très britanniques probablement dû à ses origines, Steffan dirige son pupitre en prodiguant de précieux conseils aux jeunes recrues tels que : Comment dormir pendant les répétitions sans laisser tomber son violon, comment imiter le son d'un paquebot sur la corde Sol de son violon, et bien d'autres conseils avisés. Il se réveille cependant lorsque nous délaissons l'archet pour aller jouer une partie de balle au prisonnier. Il se transforme alors en sportif vif et bondissant. Toujours de bonne humeur et blagueur, il contribue à la bonne humeur qui règne dans notre ensemble. Il intègrera le pupitre de premier violon à la rentrée 2016. Il est actuellement en deuxième année de second Cycle

 

 

Elakiya
Elakiya Shiyama Sundar (21 ans) : Le cas d'Elakiya est un peu particulier. Elle a commencé le violon à l'âge de 12 ans. Quelques années de retard vite rattrapées grâce à une volonté énorme et une capacité de travail remarquable. Elle passe en second cycle 3 ans plus tard. Elakiya est actuellement en troisième année de second cycle.

 

 

 

 

 

Les seconds violons ont la charge de dialoguer avec les premiers dans une tessiture légèrement plus grave. Ils tiennent le contre-chant. C'est à cet endroit que nos jeunes violonistes débutent et font leurs premières armes avant, la saison venue de migrer jusqu'au pupitre de premiers violons. Nous avons la chance, en cette année 2016 d'acueillir 3 jeunes violonistes pleines de talent avec de plus un fort potentiel.

 

Romane
Romane Desplanques (13 ans) : C'est à l'orchestre à l'école de Vimory que j'ai remarqué les aptitudes de Romane.  Elle était alors en classe de CE2, âgée de 8 ans. A la fin de l'année, je l'ai donc invitée à rejoindre ma classe à la Pailleterie ( nom de l'école de musique d'Amilly). A la fin de cette année passée à l'école de musique, je la présente au passage de cycle qu'elle réussit brillamment. Elle possède de nombreuses qualités au nombre desquelles, une mémoire exceptionnelle, une aisance physique remarquable, une justesse parfaite. Elle rejoint le VLAD en 2014. Elle commence sa première année de second cycle.  

 

 

 

 

Nais
Naïs Roux (13 ans) : Deuxième élève issue de l'orchestre à l'école, Naïs est la preuve que l'orchestre est une puissante source de motivation. Parce qu'elle voulait à tout prix intégrer l'ensemble, Naïs, une fois rentrée chez elle à la fin des journées de stage qui comptent entre 5 et 6 heures de violon, reprenait son instrument pour retravailler tous les morceaux du programme. Un tel acharnement a été payant puisqu'elle a rejoint l'orchestre pour cette saison 2016. Elle commence sa deuxième année de violon en 1er cycle/4.

 

 

 

 

Elona
Elona Chaton (12 ans) : Elona a commencé le violon à son entrée en CE1. Elle intègre les stages du VLAD deux ans après. Ne rêvant que de participer à l'orchestre, elle progresse très vite. Elle passe sa fin de 1er cycle au bout de sa troisième année de violon et intégre l'orchestre pour la saison 2016. Elle est actuellement en première année de second cycle.

 

 

 

 

 

MartinMartin Simon (11 ans) : Aprés une année de cours, Martin décide d'arrêter le violon. Mais une année de reflexion lui fait réaliser qu'il ne s'est pas trompé en choisissant son instrument. En 2013, il décide donc de reprendre le chemin de l'école de musique de Souppes   sur Loing. La qualité de son travail lui permet d'intégrer le stage d'été de 2015. C'est pour lui comme pour beaucoup d'autres un déclencheur efficace puisque l'année suivante, il intègre l'orchestre pour notre tournée ardéchoise. C'est lors de son premier concert public à Saint-Laurent les Bains que Martin nous offre une anecdote très amusante qui change son état civil au sein de notre orchestre.

Nous arrivons à la fin du concert. Le public réclame un Bis. Je fais donc signe à Martin d'aller chercher son violon et de nous rejoindre. Profitant de cette brève interruption, je présente notre nouvelle recrue comme étant "notre benjamin". Mais alors que je continue mon laïus, je sens dans mon dos comme une agitation. Je me retourne et découvre Martin visiblement offusqué qui me dit quelque chose d'un ton passablement irrité. N'ayant pas  clairement entendu ses propos, je me rapproche de lui et lui demande ce qui ne va pas. Il me dit alors d'une voix courroucée: "Moi c'est Martin, pas Benjamin !!!". Rire général de l'orchestre et du public. Et c'est depuis ce jour que Martin se prénomme Benjamin au sein du Vlad.

Il est actuellement en dernière année de premier cycle.

 

 

Les anciens Vladistes :

Camille

 

Camille Meunier : Camille a commencé le violon à l'âge de 7 ans. Elle a toujours été une élève sérieuse et motivée. Avec son inséparable amie Lisa, elles forment rapidement un duo de choc et de charme. Grâce à leur enthousiasme, j'ai pu au fil des années monter un grand nombre de projets avec elles. Toujours partantes.

 

 

 Baptiste

 

Baptiste Robineau: Baptiste est un élève comme on en rencontre peu au cours d'une carrière. Elève doué, sérieux et très travailleur, Baptiste commence le violon alors qu'il est âgé de 6 ans. Très vite, il m'annonce qu'il souhaite devenir professeur de violon. Et il s'en donne les moyens... Il passe en second cycle 3 ans plus tard et décroche son brevet à seulement 12 ans. Il intègre le CRR de Tours deux ans après. En juin 2016, il réussit son passage en troisième cycle spécialisé.

 

 

 

LisaM

 

Lisa Messaoudine: Lisa a commencé le violon à l'âge de 6 ans. Elle fait partie maintenant des anciens élèves. Elle mérite amplement de figurer encore dans nos effectifs à deux titres. Premièrement il lui arrive encore de venir nous prêter main forte lors de nos concerts. Deuxièmement, elle fait partie, avec Camille et Samson du noyau dur qui a permis la réalisation de notre projet. Sans leurs compétences et leur personnalité, l'orchestre n'aurait peut-être jamais vu le jour.

 

 

 

 

 

Dernière mise à jour de l'article : 19 février 2017